Au delà du groupe…

 

 

 

 

 

 

L’objectif de ces chansons tziganes en français dans le texte est pluriel. Nous avons pu constater que la musique tzigane connue par les gadjés (personnes non-rroms) n’est pas nécessairement celle écoutée par les rroms eux-même. Nous voulions créer des passerelles entre ces deux mondes. Aussi nous avons choisis des chansons rroms venus du repertoires des grandes figures médiatiques (Goran Bregović, Emir Kusturica,…) comme des chansons rroms moins connus, du repertoire historique (Šaban Bajramović, Ceija Stojka) ou du repertoire contemporain (Sandu Ciorba, Gypsy.cz).

Par ailleurs, lors de nos temps d’échange avec les populations rroms de tout types (gens du voyage français, rroms des Balkans, vivant en banlieue des grandes villes ou à la campagne, rroms migrants en bidonville ou en dur), nous avons pu constater que les multiples revers et attaques que ce peuple a subit a eu, parmis les conséquences, une perte de la maitrise de la langue. Ainsi, nous avons pu rencontrer de nombreux rroms qui écoutent des chansons tziganes, mais n’en perçoivent plus le sens. Pourtant, comme la plupart des cultures nomades, c’est dans  ces chants que se transmettent les valeurs et le patrimoine culturel. Traduire ces chansons en français permet, pour les rroms de France, ou vivant en France, comme pour les gadjés francophone, de comprendre toutes les subtilités de ces chansons, reflet d’un peuple, d’une culture, d’une histoire.

 

 

LE COLLECTAGE

 

LE LIVRE "VOYAGE AU GIPSYSTAN"

 

LES PATCHIV DES ENCLAVES DU GIPSYSTAN